Information

Une femme marche un tigre dans un centre commercial de luxe à Mexico

Une femme marche un tigre dans un centre commercial de luxe à Mexico

Les photographies publiées sur les réseaux sociaux d'une femme marchant avec un petit tigre ont suscité une polémique sur les mauvais traitements infligés aux animaux exotiques dans la capitale mexicaine.

Une image circulant sur les réseaux sociaux montre une femme promenant un petit tigre dans un luxueux centre commercial de Mexico.

L'affaire a suscité la controverse lorsqu'un utilisateur, identifié comme Zaira M., a publié la photo prise dans le centre commercial Antara, situé au sud de la capitale mexicaine.

Dans le graphique, la femme est vue à côté du chiot qui, vêtu d'un T-shirt et avec une sangle autour du cou, marche comme s'il était un chien.

Aujourd'hui sur FB j'ai trouvé cette image d'une fille promenant librement son BENGAL TIGER sur @AntaraFashion

Je l'ai partagé pour plusieurs raisons:
Selon NOM-059-SEMARNAT-2010, le tigre est classé comme espèce en voie de disparition

J'ouvre le fil… pic.twitter.com/lD6YjcER4h

- Zaira M. (@ZaiPorras) 6 septembre 2020

Le tweet a suscité des commentaires indignés sur les réseaux, au milieu d'une tirade sur la légalité ou non de promener des tigres dans les centres commerciaux.

Plus tard, le propriétaire du félin aurait contacté Zaira pour lui expliquer qu'elle avait le chiot en propriété légale et avait les papiers qui le prouvent.

Le 1er septembre, d'autres utilisateurs ont signalé aux autorités de la capitale les mauvais traitements présumés d'un lionceau dans un ensemble de bureaux situés dans le bureau du maire de Miguel Hidalgo.

@PROFEPA_Mx où puis-je signaler cette maltraitance animale contre un tigre qui est arrivé dans une boîte à Be Grand Alto Polanco dans le lac Alberto et Mariano Escobedo Torre 2 et est pris négligemment par cet individu? pic.twitter.com/1rPEcDFfwj

- Nelson N.Henriquez (@nelsonadvisor) 1 septembre 2020

La réponse de l'Agence de protection des animaux de Mexico, qui s'est bornée à dire qu'une plainte formelle était nécessaire pour traiter le cas, a provoqué le rejet de certains citoyens.


Vidéo: Chris watts documentary FULL MOVIE (Juin 2021).