INFORMATIONS

150 communautés en Amazonie, sans nourriture ni eau en raison de la marée noire

150 communautés en Amazonie, sans nourriture ni eau en raison de la marée noire

La communauté va bien, il n'y a pas de Covid infecté, mais les besoins sont suffisants pour le moment. Jusqu'à présent, le gouvernement n'a pas fourni d'informations, juste une petite portion de nourriture», A déclaré Katty Balladares de la communauté Mandari Panga qui vit sur la rivière Tiputini.

La possibilité de se baigner ou de boire de l'eau de rivière sans risque de contamination est nulle. Donc 150 communautés risquent de disparaître.

Marée noire

L'incident s'est produit le 9 avril dans la zone frontalière entre Sucumbíos et Orellana; et en conséquence, la contamination des rivières Coca et Napo a rendu l'eau noire et toxique.

Le déversement provient de la rupture de trois pipelines principaux, le SOTE, le Shushufindi Poliducto et l'OCP (pipeline de pétrole brut lourd), sous l'administration de Petroecuador et Petroamazonas.

La cause de la rupture était une érosion soudaine dans la cascade de San Rafael, résultat du projet de gestion sédimentologique du barrage hydroélectrique de Coca Codo Sinclair. Auparavant, le problème était signalé mais aucune mesure préventive n'était prise.

À ce jour, il n'y a aucun rapport sur le nombre de barils déversés.

Les dirigeants autochtones de l'Amazonie ont demandé il y a une semaine une aide humanitaire internationale étant donné le peu d'aide qu'ils reçoivent des gouvernements de la région au milieu de l'expansion de Covid-19.

Face aux dégâts, voire à la santé des personnes, les communautés ont déposé devant un tribunal amazonien une action de protection contre l'Etat et les sociétés exploitant les pipelines comme le privé OCP, qui gère un autre pipeline pour 180000 bd et dont le règlement est toujours est inachevé.

Source: Radio La Calle


Vidéo: BOLIVIE: trek de SURVIE en AMAZONIE -1- trouver à manger (Juin 2021).