INFORMATIONS

Des investissements verts seront nécessaires après la pandémie

Des investissements verts seront nécessaires après la pandémie

Les politiciens, entreprises et militants européens ont appelé à des investissements verts pour relancer la croissance après la pandémie de coronavirus, affirmant que lutter contre le changement climatique et promouvoir la biodiversité permettrait de reconstruire des économies plus fortes.

L'Union européenne se dirige vers une forte récession provoquée par l'épidémie, mais divisée sur la façon de financer la reprise économique, et le sud en difficulté préconise l'émission conjointe de dettes contre l'opposition du nord fiscalement conservateur.

Reuters a rapporté que les dirigeants de l'UE se réuniraient la semaine prochaine pour discuter du plan de relance, un groupe de 180 décideurs politiques, chefs d'entreprise, syndicats, groupes de campagne et groupes de réflexion ont exhorté le bloc à adopter des mesures de relance vertes. . "Après la crise, il sera temps de reconstruire", ont-ils déclaré dans une lettre.

"La transition vers une économie climatiquement neutre, la protection de la biodiversité et la transformation des systèmes agroalimentaires ont le potentiel de générer rapidement des emplois, de la croissance et de contribuer à la construction de sociétés plus résilientes", ont-ils ajouté.

Les signataires comprenaient des ministres de 10 pays, de l'Italie au Luxembourg, 79 hommes politiques et PDG de l'UE, de Jean-Paul Agon de L'Oréal à Jesper Brodin d'IKEA et Emmanuel Faber de Danone.

Qualifiant les retombées de la pandémie de coronavirus de choc pire que la crise financière de 2008, les signataires ont déclaré que les mesures de sauvetage devraient faire progresser le paquet politique de l'UE Green Deal, qui vise à amener le bloc des 27 pays à émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Les appels à une reprise verte de l'UE ont augmenté ces derniers jours, après que les ministres européens des Finances ont accepté de soutenir leurs économies touchées par le coronavirus, mais ont laissé ouverte la question de savoir comment financer la reprise du bloc.

Dix pays de l'UE, ainsi que l'Allemagne, la France et la Grèce au cours du week-end, ont signé une lettre ouverte distincte exhortant l'UE à veiller à ce que son plan de sauvetage soutienne le Green Deal.

La Pologne et la République tchèque font partie des pays qui demandent à l'UE d'assouplir les politiques climatiques au milieu de la pandémie.

Certains gestionnaires d'actifs appellent également les gouvernements à concevoir des plans de sauvetage économique pour accélérer une transition bas carbone.

«Les investisseurs deviennent définitivement plus audacieux en voulant maintenant pousser le débat sur la reconstruction post-COVID vers une durabilité et une résilience plus larges», a déclaré Michael Hugman, gestionnaire de portefeuille chez Asset Manager NinetyOne à Londres.

Pascal Canfin, un homme politique libéral français de l'UE à l'origine de la dernière lettre, a déclaré: «La crise du COVID-19 n'a pas fait disparaître la crise climatique» et a condamné: «Si nous relançons l'économie dans la mauvaise direction, nous frapperons le mur de la crise. climatique ».


Vidéo: La Vie Au Ralenti de Graine de possible (Juin 2021).